Recevez gratuitement notre Newsletter !
par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

J'ai abordé dans ce roman le conflit israélo-palestinien vu de Montréal. Je garde un excellent souvenir de mon entretien avec M. Raymond Desmarteau à Radio-Canada International, lors de la sortie du livre, en 2011.  Bienvenue chez Monsieur B. ! est un roman sur le pouvoir et les manipulations auxquelles il donne lieu. La naïveté et la candeur du personnage principal, Maurice Ben Haïm, font qu'il se place dans des situations qu'il n'a pas vraiment choisies. Mais en repensant à ce livre, je me demande : y aurait-il quelque chose de prémonitoire dans l'écriture ? C'est toujours, cette histoire du Destin. Ne dit-on pas Mektoub, en arabe ? C'est écrit... Lire la suite

Un roman captivant qui vous fera pénétrer dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. 
 
Roman de politique-fiction, Bienvenue chez Monsieur B.! se déroule dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. Jeune journaliste oeuvrant au sein d’une station de télévision québécoise, Maurice Ben Haïm provoque une controverse en interviewant un ancien nazi qui a trouvé refuge au Canada. 
 
Remarqué par le richissime philanthrope Monsieur B., Maurice sera nommé par ce dernier à la tête d’un important organisme de la communauté juive, le Conseil de la réconciliation intercommunautaire, voué à réconcilier les peuples ennemis de la terre. Mais la guerre éclate au Liban et l’armée israélienne est aux portes de Beyrouth... Lire la suite
par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Dans la communauté juive, contrairement à ce que l’on serait porté à croire, il existait plusieurs courants d’opinion à l’égard de René Lévesque et de son gouvernement, même si, en règle générale, le courant majoritaire s’est opposé avec fermeté au projet politique du chef souverainiste. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
M. René Lévesque en compagnie de Victor Teboul, lors de l'entretien que le premier ministre du Québec lui accorda en décembre 1981. Crédit photo : Jacques Nadeau.

Comme beaucoup de Québécois, j'ai été fasciné par René Lévesque. Mais cette fascination n'est pas venue tout de suite. Dans les milieux immigrants de la rue Barclay où j'habitais à mon arrivée à Montréal, dans les années 1960, Lévesque nous inquiétait bien plus qu'il ne nous charmait.

Plus tard, M. Lévesque me fit l'honneur de m'accorder un long entretien qui fut diffusé à la radio de Radio-Canada dans le cadre d'une série que j'ai préparée et animée sur la communauté juive.

J'avais déjà rencontré M. Lévesque une première fois lors d'un autre entretien, demeuré inédit Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Au Québec, plus de vingt ans après sa mort, Mordecai Richler continue encore de déranger. Alors qu’un film adapté de son roman, Barney’s version, a été accueilli favorablement par les critiques, et qu’on lui a consacré un nouveau documentaire et une biographie (en anglais, remarquez bien), une polémique a agité en 2010 les milieux culturels et municipaux montréalais. Une vieille garde nationaliste s’opposait à ce qu’on honore sa mémoire, en donnant son nom à une artère dans le quartier du Plateau où il avait vécu, prétextant que Richler avait fait injure à la nation québécoise en qualifiant les Canadiennes françaises de truies reproductrices. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

J'ai le plaisir d'annoncer la mise en ligne sur YOUTUBE de la plupart des interviews que j'ai accordées à la télévision et à la radio, de Radio-Canada notamment, sur mes livres et sur la fondation de Tolerance.ca. Comme ce sont des sujets d’actualité qui y sont abordés, ces entretiens ne manqueront pas de vous intéresser. 

Je vous convie à prendre plaisir à consulter ma chaîne et à la partager. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Je suis honoré de recevoir le Prix Charles-Hindenlang et vous remercie pour cette reconnaissance. Je suis d’autant plus touché de recevoir ce prix que je suis en compagnie d’éminentes personnalités québécoises qui sont aussi honorées ce soir pour leur contribution à la Nation québécoise et à son rayonnement. Et je leur présente mes chaleureuses félicitations.

Né en Égypte et Québécois depuis près de 60 ans, même si je n’en ai toujours pas l’accent, j’ai pu approfondir ma connaissance de la vie de Charles Hindenlang grâce à l’honneur que vous me faites aujourd’hui. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
Ci-dessous, je suis en compagnie de Francis, une camarade de l'École anglaise de Paris. Francis jouait de la guitare, je chantais en imitant la voix de Louis Arsmstrong sur le trottoir de la rue de la Huchette, pas loin. La photo est prise sur le Boul'Mich, nous étions accompagnés de deux amis, Claude et Urbain. 1962.

J’ai passé cinq ans de mon adolescence (1957 – 1962) à l’École anglaise de Paris, mieux connue sous le nom de English School of Paris (aujourd’hui British School of Paris). C’est une période que j’ai très peu évoquée dans mes écrits et qui pourtant m’a considérablement marqué. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®