Recevez gratuitement notre Newsletter !
par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

J'ai été interviewé sur les divers sujets que j'aborde dans mes écrits. On peut ici voir et écouter certaines de ces entrevues telles qu'elles sont maintenant diffusées sur YouTube. 

Pour choisir l'une d'entre elles Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

De nombreuses bibliothèques au Québec, au Canada et aux États-Unis détiennent des exemplaires de mes livres, notamment les Bibliothèques nationales du Québec, du Canada et de France, de même que la plupart des bibliothèques municipales et universitaires. Au Québec, mes livres sont aussi disponibles dans les bibliothèques des collèges, mieux connus sous l'acronyme CÉGEPS  (collèges d'enseignement général et professionnel). On trouvera ci-dessous la liste complète des références -  hyperliens inclus. Un grand merci aux bibliothécaires et... Bonne lecture !  

Mes livres sont disponibles notamment auprès  :

- de Bibliothèque et Archives Canada (Voilà);

- de Bibliothèque Nationale de France

- de Library of Congress (Washington);  suite... Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Je suis honoré de recevoir le Prix Charles-Hindenlang et vous remercie pour cette reconnaissance. Je suis d’autant plus touché de recevoir ce prix que je suis en compagnie d’éminentes personnalités québécoises qui sont aussi honorées ce soir pour leur contribution à la Nation québécoise et à son rayonnement. Et je leur présente mes chaleureuses félicitations.

Né en Égypte et Québécois depuis près de 60 ans, même si je n’en ai toujours pas l’accent, j’ai pu approfondir ma connaissance de la vie de Charles Hindenlang grâce à l’honneur que vous me faites aujourd’hui. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

On pourra voir ci-dessous le deuxième entretien réalisé par Mme Allard sur Tolerance.ca, qui marque en 2022 vingt ans d'interventions.  Je rappelais dans cet entretien toute l'importance qu'il fallait accorder à l'identité québécoise dans le contexte d'une société de plus en plus diversifiée, tout en précisant les raisons qui m'ont motivé à fonder le magazine en ligne Tolerance.ca.

 Lire la suite
par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Lire est toujours associé chez moi au plaisir des sens. Je me souviendrai toujours de mon professeur d'arabe qui n'ouvrait jamais un livre sans en contempler d'abord la couverture; il tournait ensuite la première page et semblait la caresser lorsqu'il l'aplanissait de sa main en s'apprêtant à nous la lire à haute voix. Il nous communiquait, par son geste, la jouissance que lui avait procurée le livre avant même de commencer sa lecture. « Une personne seule dans une chambre paraît toujours étrange, ce qui n'est pas le cas si elle est absorbée à lire », aimait-il nous dire. Lire la suite

L'ouvrage présente les moments marquants que les collaborateurs et lecteurs de la revue Jonathan ont vécus en compagnie de figures phares des années 1980, tandis que le gouvernement de René Lévesque était réélu pour un deuxième mandat.

De nombreux écrivains québécois et israéliens collaboraient à la revue Jonathan, dont Penny Benarrosh, Marc Chabot, Denis Dufresne, Georges Dussault, Bernard Lévy, Michel Morin, Sylvie Sicotte, qui y signaient régulièrement des articles, de même que le romancier Jacques Renaud, célèbre pour avoir publié Le Cassé, première œuvre québécoise écrite en langage populaire dans les années 1960. La revue organisa en outre la première visite officielle d’écrivains québécois en Israël et elle collaborera étroitement avec les autorités israéliennes à l’occasion de la visite en Israël de Pierre Bourgault, dont les « envolées lyriques, écrit Teboul, suscitaient l’effroi de nombreux  anglophones ». Lire la suite

Jeune journaliste, René Lévesque a été l’un des premiers correspondants de guerre à découvrir les camps de la mort. Quels ont été ses rapports avec la communauté juive après l’arrivée au pouvoir de sa formation politique en 1976 ? Que pensait-il de l’État d’Israël ? Dans cet entretien unique, accordé à Victor Teboul, l'ancien premier ministre du Québec s'exprime longuement sur ses rapports avec la communauté juive du Québec et sur Israël.  Lire la suite 

Comme le montrent bien les recensions publiées sur cette page, de nombreux critiques ont pu apprécier l'analyse très juste de la condition juive exprimée par le grand homme que fut M. Lévesque lors de l'entretien qu'il m'a accordé et qui fut diffusé à la radio de Radio-Canada dans le cadre de mes 14 émissions sur la communauté juive.

Pour commander ce livre, cliquez ICI Lire la suite

As Jewish refugees from Egypt we were lodged in a monastery, at Notre-Dame-de-l'Osier, near Grenoble, in France (January 1957). Victor Teboul, Private Collection.

By Nancy Snipper

When Victor Teboul was a young boy, he began writing a diary. The time was 1956 when England, Israel and France began the protracted conflict against Egypt over the Suez Canal. At the age of 11, he witnessed his father being shut away in jail and the subsequent expulsion of his family, along with thousands of other Jewish families.

Still, he kept on writing in his diary. He stopped at the age of 18 when he came to Montreal. Lire la suite

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
Mordecai Richler reading Mythe et images du Juif au Québec, by Victor Teboul.

Mordecai Richler, in his ''Oh Canada ! Oh Québec !'' draws extensively from my essay ''Mythe et images du Juif au Québec'' which he quotes on numerous occasions in his book. Needless to say that as a Francophone writer, I obviously do not agree with his conclusions. The picture above has been taken from the documentary «Mordecai Richler, le Cosaque de la rue Saint-Urbain», released in 2010. Richler keeps reaching for my book while being interviewed by Madeleine Poulin on antisemitism and nationalism in Quebec. Lire la suite

A group of Jewish refugees from Egypt at Notre-Dame-de-l'Osier, Isère, France, 1957. In the picture, I am wearing a hat and am kneeling beside Father Margan's dog (right). I was 11 years old. We had left Alexandria a few months earlier, in December 1956. - Victor Teboul 

By Aimée Israel-Pelletier, Department of Modern Languages, University of Texas at Arlington

Victor Teboul was born in Alexandria, Egypt on May 9, 1945. He was expelled from Egypt and arrived in France with his family on December 25, 1956. The family had seven days to leave Egypt. The reason they were given for the expulsion was their possession of a French passport. In France, the family lived under the auspices of the French government at the convent of Notre-Dame-de-l’Osier in the Isère from January 1957 to May 1957.  Lire la suite

 

 

The French Review, the American publication of Teachers of French, devotes a study in its December 2014 issue by Robert Watson to my novel La lente découverte de l'étrangeté. In his article entitled, "Narrating a Diasporic Childhood around the Mediterranean in Victor Teboul’s La lente découverte de l’étrangeté "Watson writes ''Alexandria represents one of the most striking examples of colonial cosmopolitanism, with a nineteenth-century boom that was fueled by migration from around the Mediterranean basin and beyond. Writing from Montreal,Victor Teboul remembers the Alexandrian mosaic in autobiographical novels, illustrating his colorful post-WorldWar II polyglot Sephardic Jewish childhood alongside several other communities''. Lire la suite

 

Qui est Victor Teboul?
Natif d'Alexandrie et établi au Québec, Victor Teboul s'intéresse à la diversité dans les sociétés modernes. Qui est Victor Teboul?
Jeune journaliste, René Lévesque a été l’un des premiers correspondants de guerre à découvrir les camps de la mort. Quels ont été ses rapports avec la communauté juive après l’arrivée au pouvoir de sa formation politique en 1976 ? Que pensait-il de l’État d’Israël ? Dans cet entretien unique, accordé à Victor Teboul, l'ancien premier ministre du Québec s'exprime longuement sur ses rapports avec la communauté juive du Québec et sur Israël.  

L'ouvrage présente les moments marquants que les collaborateurs et lecteurs de la revue Jonathan ont vécus en compagnie de figures phares des années 1980, tandis que le gouvernement de René Lévesque était réélu pour un deuxième mandat.


 

Pourquoi les Juifs québécois ne s’identifient-ils pas spontanément à la nation québécoise et à ses luttes ? Pourquoi n’ose-t-on pas examiner, parmi la multitude d’études publiées tous les ans au Québec sur la diversité culturelle et sur les Juifs, les raisons qui empêchent une telle identification ? 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que Dieu vous garde de l'homme silencieux quand il se met soudain à parler est un proverbe judéo-arabe. Maurice Ben Haïm, le personnage du roman, est un jeune juif sépharade qui souhaite coûte que coûte devenir québécois... 

 


Roman sur les réfugiés juifs d'Égypte

Alexandrie, 1956. Vous avez dix ans. Vous appartenez à cette ville qui vous a donné naissance et nourri de toutes ses langues. Tout à coup la guerre éclate et vous découvrez que vous êtes dans le camp de l’ennemi. C’est alors que commence la lente découverte de l’étrangeté.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

How does a polyglot Jewish family from Alexandria, Egypt, get caught up in the power play of the Suez Crisis? In this fascinating ebook Egyptian-born author and Tolerance.ca Editor Victor Teboul writes about his family’s ordeal following the 1956 Suez Crisis and the expulsion of Egypt’s Jewish community.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

In 1976, the nationalist Parti Québécois came to power in Quebec and governed the province until 1985. A tense period followed its election within business circles and among the Jewish community. In the midst of this crisis, 

 


 

 

Qui était Jean-Charles Harvey ? Fondateur du journal Le Jour, qui sera publié de 1937 à 1946, Harvey est un précurseur en matière des droits au Québec. Son combat pour les libertés et contre l’intolérance constitue, sans aucun doute, un fait marquant de l’histoire des idées au Canada.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'essai qui questionne les pouvoirs établis : médias, lobbys, communautés culturelles. 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un roman captivant qui vous fera pénétrer dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. 
 
Roman de politique-fiction, Bienvenue chez Monsieur B.! se déroule dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. Jeune journaliste oeuvrant au sein d’une station de télévision québécoise, Maurice Ben Haïm provoque une controverse en interviewant un ancien nazi qui a trouvé refuge au Canada. 

 

Yves Thériault a été un des premiers écrivains à s'intéresser aux Juifs du Québec. Il publia le roman Aaron en 1954 dont l'histoire se déroule dans le milieu juif hassidique de Montréal. J'ai eu le plaisir de m'entretenir longuement avec lui sur les rapports qui existaient entre Juifs et Québécois lorsqu'il publia Aaron. Coût de ce livre numérique : $3.08. Nombre de pages: 32. Bonne lecture ! 

 


Pour consulter le dossier complet sur cet ouvrage, veuillez cliquer ICI.

Pour le commander ou le consulter en bibliothèque, plus d'informations ICI


par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Ouvrage publié à l'occasion du Cinquantième anniversaire de l'obtention du droit de vote par les femmes du Québec.