Recevez gratuitement notre Newsletter !
La revue Jonathan au coeur des débats sur la diversité
par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

La revue Jonathan parut à la rentrée 1981, datée d'octobre. Elle fut sans doute la première publication mensuelle à commenter la scène culturelle et politique québécoise sous l'angle de la diversité. Depuis la disparition, neuf ans plus tôt, de Nouveau Monde (fondé par le souverainiste Meyer Joshua Nurenberger), j'avais entrepris de nombreuses démarches afin de publier un magazine de langue française qui exprimerait un point de vue juif sur la société québécoise.  Ce furent finalement les dirigeants du Comité Canada-Israël qui acceptèrent mon projet dont l'objectif visait à faire mieux connaître la communauté juive du Québec ainsi que le pluralisme existant au sein de la société israélienne. On me proposa, dans le cadre du projet, de diriger au Québec le Comité Canada -Israël (CIC), fonction que je fus heureux d'accepter.  Je fondai au sein du CIC, le Comité Québec-Israël, qui fut la société éditrice de la revue Jonathan.  Lire la suite 


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

Jonathan participa à plusieurs activités politiques et culturelles, notamment dans le cadre de conférences universitaires et d'échanges avec des journalistes. La revue fut aussi présente lors de la première Semaine interculturelle organisée par l'Union des écrivains québécois en 1982. manifestation qui inaugura par la  même occasion la première exposition des revues québécoises consacrée aux Communautés culturelles qui eut lieu durant la Semaine interculturelle à la Bibliothèque nationale du Québec, située rue Saint-Denis et mieux connue sous le nom de Bibliothèque Saint-Sulpice.  Lire la suite 


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
En compagnie de Gérald Godin, poète et ministre au sein du gouvernement Lévesque, printemps 1981, lors d'une interview pour la revue Jonathan. Collection privée Victor Teboul.

Texte publié dans « 50 ans Ensemble, Le Livre Sépharade, 1959 – 2009». Dirigé par David Bensoussan, l'ouvrage paru à l’occasion des célébrations marquant le Cinquantenaire de la présence sépharade au Québec, éd. Communauté sépharade unifiée du Québec, 2009, pp. 190 – 192.

 

Publier une revue juive de langue française s’adressant d’abord au public québécois et vendue dans les kiosques des grands centres du Québec, tel était le défi de la revue JONATHAN que j’ai fondée en 1981, lors de ma nomination au poste de directeur du chapitre montréalais du Comité Canada-Israël (1), chapitre qui adoptera, la même année, le nom de Comité Québec-Israël. Lire la suite


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

J’ai fondé Jonathan en 1981, avec comme ambition de voir émerger au Québec une pensée juive québécoise de langue française. Cela tout en sensibilisant le public québécois à l’attachement qu’éprouvent les Juifs du Québec à l’égard de l’État d’Israël. Revue paraissant  tous les mois, sauf en été, elle a été publiée de 1981 à 1986. Vendue en kiosque partout au Québec, elle était lue aussi en Israël. Ses collaborateurs et collaboratrices provenaient du Québec, de France et d'Israël. Elle se voulait d’un esprit indépendant vis-à-vis des institutions communautaires. Voici l’éditorial que je signais dans le premier numéro de Jonathan.

-----------------

Publier une revue juive québécoise, et évidemment de langue française, risque d'en déconcerter plusieurs. Pourquoi une telle revue alors que la communauté juive dans sa majorité est anglophone ? Les Juifs se payent-ils le luxe d'une revue qu'ils ne liront pas ?

Si la plupart des Juifs québécois sont, pour des raisons qui relèvent de l'histoire du Québec, effectivement anglophones, les forces vives de la communauté comprennent, parlent et lisent le français, et cela est une réalité qui englobera progressivement toute la communauté. Lire la suite


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
Bernard Landry, à gauche, en compagnie de Victor Teboul.

Le premier anniversaire de Jonathan fut célébré en novembre 1982 dans les salons du Musée des Beaux-arts de Montréal. La réception eut lieu sous la présidence d’honneur de Bernard Landry, alors ministre délégué au Commerce extérieur dans le cabinet de René Lévesque. Lire la suite


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

La revue JONATHAN est disponible pour consultation aux Bibliothèques suivantes inscrites au World Catalogue, On trouvera au bas de la liste ci-dessous le lien pointant sur World Catalogue qui vous conduira à la bibliothèque de votre choix. 

Bibliothèque et archives nationales du Québec;

Bibliothèque et archives nationales du Canada;

Bibliothèque nationale d'Israël,

Bibliothèques de l'Université d'Ottawa;

Bibliothèque de l'Université du Québec à Montréal;

Bibliothèque de l'Université Ben-Gourion du Neguev, Israël 

Voir la liste Lire la suite


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

J'avais inauguré une rubrique qui s'intitulait «Itinéraire» afin que des écrivains et des chercheurs québécois racontent leurs premiers contacts avec des Juifs. Jacques Renaud, avec qui je m'étais lié d'amitié, accepta spontanément et signa le texte «Du p'tit moseusse au grand Moïse». (Jonathan, No 3, février 1982).  Ce qui permit aussi à des Juifs anglophones ou de souche immigrante de relater l'intérêt que suscitait en eux la découverte du Québec français. 

De nombreux écrivains et chercheurs québécois ont publié leurs articles et leurs témoignages dans Jonathan, et ont contribué à son rayonement, dont Pierre Anctil, Sylvie Barry, Penny Benarrosh, Claude Bertrand, Marc Chabot, Maurice Chalom, Georges Dussault, Esther Delisle, Denis Dufresne, Jean-Marie Gélinas, Gisèle Guay, Lambert Gingras, Sylvie Halpern, Fernand Harvey, Jacques Lasalle, le regretté Michel Laferrière, Monique Lepage, Bernard Lévy, Claude Marcil, Michel Morin, Marie Poirier, Andrée Poulin, Jacques Renaud, de même que plusieurs auteurs israéliens, dont MM. David Catarivas, Shlomo Elbaz, Jacques Pinto.

M. Jacques Lasalle était responsable de la révision linguistique et de la traduction vers le français de textes rédigés en anglais.

Le design graphique et la mise en page étaient l'oeuvre de Mme Louise Leclerc.

L'assistance éditoriale était assurée par Mme Esther Mouyal. Lire la suite


par Victor Teboul, Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®
Piette Bourgault lors d'une réception de Jonathan au Salon du livre de Montréal (nov. 1984). 

Jonathan particpant au Salon du livre de Montréal Lire la suite