Recevez gratuitement notre Newsletter !

Mythe et images du Juif au Québec : mes démarches pour le publier

Montréal, Éditions de Lagrave, collection Liberté, 1977, 236 pages

 
La publication de Mythe et images du Juif au Québec fit l'effet d'une bombe lors de sa parution à la fin des années 1970. Les Québécois étaient-ils antisémites ? Ce n'était pas tout à fait ce que je dénonçais. J'étais devenu québécois et je participais pleinement à la vie culturelle et politique, tout en complétant ma maîtrise et mon doctorat en lettres. Ce que je ne supportais pas toutefois, c'étaient les préjugés qui avaient cours dans les milieux culturels et politiques, même si je militais activement au Parti québécois. Ces stéréotypes sur les Juifs, que d'autres, qui étaient déjà impliqués dans les milieux culturels, n'osaient pas remettre en cause, je décidai de les dénoncer sur la place publique. Je le fis car ils ne me représentaient pas et ne reflétaient pas la réalité.
 

Cela m'étonne toujours que certains auteurs juifs de langue française, oeuvrant pourtant dans les milieux littéraires et fréquentant par conséquent les écrivains canadiens-français, comme on appelait les Québécois jusqu'aux années 1960, n'intervinrent pas pour corriger les stéréotypes flagrants sur les Juifs qui surgissaient dans les oeuvres québécoises de ces années-là. Sans doute ont-ils préféré se taire plutôt que de compromettre les postes prestigieux qu’on leur offrait au sein même des institutions littéraires et culturelles québécoises et canadiennes. Moult fois honorés depuis, autant par la communauté juive québécoise et canadienne que par les institutions culturelles du Québec et du Canada, ces auteurs ne doivent-ils pas finalement cette reconnaissance à leur silence ? Cette question, qui n'a jamais été abordée, ne mérite-t-elle pas d'être posée ?

Que certains auteurs francophones non juifs, qui s’affichent pourtant en tant qu' «historiens» de la communauté juive, omettent même aujourd'hui de le citer, dans leurs ouvrages, montre bien que cet essai continue de déranger, comme il a aussi irrité une frange nationaliste endurcie, lors de sa parution. De nombreuses recensions lui furent néanmoins consacrées dans les journaux, même si certains de leurs auteurs se montraient réticents à reconnaître ce que je révélais, comme ce fut le cas de Jacques Ferron, qui signa un article sur mon essai dans sa chronique du journal indépendantiste Le Jour.

Je fus aussi invité à plusieurs émissions radiophoniques de Radio-Canada.

De plus, la société d'État m'invita à préparer et à animer une série de 14 émissions sur la communauté juive du Québec, dont la dernière fut consacrée à un entretien d'une heure avec le premier ministre du Québec, M. René Lévesque, au cours duquel j'ai eu l'honneur d'aborder avec lui les rapports de la communauté juive avec le mouvement souverainiste québécois.  

Le grand écivain québécois Yves Thériault, qui fut le premier auteur à s'intéresser à la diversité québécoise dans ses oeuvres, n'a pas été insensible non plus à mon premier essai. On lira à cet effet avec profit l'article qu'il signa sur Mythe et images du Juif au Québec dans le revue Le Livre d'ICIAuteur du roman Aaron,Thériault a bien connu les milieux juifs de cette période.

Une première version abrégée de mon essai, qui consituait en fait une première étude sur la question, parut en 1975 dans la revue de l'Université du Québec à Montréal, Voix et images du pays Elle fut publiée grâce à l'esprit d'ouverture de son responsable de l'époque, M. Renald Bérubé, car tous les périodiques auxquels je présentais le texte le refusèrent. Et,  plus tard, lorsque j'approfondissais mon étude sous la forme d'un livre, aucun éditeur non plus n'acceptait de la publier, sauf M. Jean-Paul de Lagrave qui venait de fonder sa maison d'édition.
 
Ce livre que l'on continue de commenter, plus de 40 ans après sa publication (et qui parfois continue de déranger), doit donc sa parution à M. de Lagrave et, dans sa première version abrégée, à M. Renald Bérubé, tous deux professeurs à l'Université du Québec. Qu'ils en soient ici remerciés.  
 
Il va sans dire que les médias avaient couvert et commenté ce livre, dont deux émissions radiophoniques de Radio-Canada, auxquelles je fus invité. La populaire émission de Télé-Métropole «Parle, parle, Jase, Jase», animée par M. Réal Giguère, m'interviewa également dans le cadre de son talk-show. (Mon père, qui admirait Réal Giguère, était convaincu que j'avais atteint la célébrité...).
 
Je crois cependant que c'est Yves Thériault qui m'a le plus touché par sa franchise et son humilité, malgré mon analyse sévère de son roman Aaron.  Ce fut un privilège pour moi de faire sa connaissance plus tard et de l'interviewer longuement dans le cadre d'une série d'émissions sur la communauté juive que j'ai proposée et ensuite animée  à la radio de Radio-Canada.
 
Il faut dire aussi que le livre m'avait propulsé au coeur des institutions de la communauté juive où je fondais la revue Jonathan. C'était là un autre combat qui m'attendait, car je devais cette fois-ci affronter d'autres préjugés sur la société québécoise et sur le mouvement souverainiste. Mais cela est une autre histoire qu'il faudra bien un jour raconter...
 
Mythe et images du Juif au Québec est disponible dans toutes les (bonnes) bibliothèques au Québec, au Canada, en France et dans plusieurs autres pays. Il se trouve même en bibliothèque en...Australie ! 
 
Que penser aujourd'hui des rapports entre Juifs et Québécois francophones ? J'ai examiné cette question dans mon dernier essai : Les Juifs du Québec : In Canada We Trust. Réfléxion sur l'identité québécoise.
 
 
Pour lire le texte intégral de l'article que M. Thériault a consacré à l'essai, Mythe et images du Juif au Québec, veuillez cliquer ICI.
 
 
L'historien Réginald Hamel a également commenté ce livre en 1989 dans la rubrique qu'il m'a consacrée dans son Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord ICI.
 
 
 



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 1 réaction.

Poster une réaction
Homogénéisation
par Levesque Jeannine le 17 août 2011

J'ai reçu le commentaire suivant sur mon site que je publie intégralement.

Communauté juive agit exactement comme Hitler et ne semble meme pas s'en rendre compte Ce commentaire n'est pas haineux:juste réel.D'autres peuples se sont faits exterminés,vous n'etes pas les seuls. pour ce qui est de mon peuple, on n'a pas nommé cela l'holocauste mais l'ÉVANGILISATION.Nous avons été tué en plus grand nombre que vous et on ne casse pas la tete a tout le monde.La vie n'est pas un concours de qui est le plus vicieux,qui a le plus souffert...D'autres peuples se font exterminés en ce moment:vous le faites aux libanais.Quand on a vécu une expérience, on devrait comprendre quand quelqu'un d'autre la vit aussi: ce n'est, de toute évidence, pas votre cas.Arretez de commémorer l'anniversaire de tel ou tel drame: arretez d'en commettre pis ca va etre 'en masse'

Poster une réaction
L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de VictorTeboul.com. Vous devez lire Les règlements et conditions de VictorTeboul.com et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de VictorTeboul.com.