Recevez gratuitement notre Newsletter !

Les collaborateurs, collaboratrices et ami-e-s de Jonathan

par Victor Teboul
Ph.D. (Université de Montréal), Directeur, Tolerance.ca®

De nombreux écrivains et chercheurs québécois ont publié leurs articles et leurs témoignages dans Jonathan, et ont contribué à son rayonement, de même que plusieurs auteurs israéliens, dont MM. David Catarivas, Shlomo Elbaz, Jacques Pinto.

Les témoignages documentés et émouvants des collaborateurs et collaboratrices de Jonathan portant sur leurs rapports avec les Juifs ont touché le public lecteur (juif et non juif) qui réagissait passionnément à leurs récits. Bien que la collection complète de la revue soit  accessible pour consultation en format papier dans de nombreuses bibliothèques au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Israël, dont on trouvera les références bibliographiques précises dans cet ouvrage, j'estime qu'elle représente un témoignage inestimable des débats qui ont eu cours dans les années 1980 sur les questions touchant à la diversité au Québec. À ce titre, il serait opportun pour les chercheurs québécois, canadiens et israéliens, qu'elle soit disponible en format numérique. J'invite donc les instances québécoises à s'y intéresser pour que les exemplaires de la revue soient accessibles par l'entremise des moyens électroniques.

Je tiens ici à remercier tous ceux et toutes celles qui ont contribué au rayonement de Jonathan, notamment Pierre Anctil,  James Archibald, Sylvie Barry, Penny Benarrosch, David Bensoussan, Claude Bertrand,  Myer Bick, Marc Chabot, Maurice Chalom, Richard Cummings, Georges Dussault, Esther Delisle, Denis Dufresne, Jean-Marie Gélinas, Denis Gendron, Anne Gross, Gisèle Guay, Lambert Gingras, Sylvie Halpern, Fernand Harvey, Jacques Lasalle, le regretté Michel Laferrière, Irina Kozak Krausz, Monique Lepage, Bernard Lévy, Claude Marcil, Jan Menses, Michel Morin, Marie Poirier, Andrée Poulin, Jacques Renaud, Marc-Alain Wolf, de même que les nombreux auteurs israéliens, dont MM. David Catarivas, Shlomo Elbaz, Jacques Pinto.

Je remercie tout particulièrement monsieur Jacques Lasalle, responsable de la révision linguistique et de la traduction vers le français des textes rédigés en anglais; madame Louise Leclerc, responsable du design graphique et de la mise en page, ainsi que notre secrétaire de rédaction,  madame Esther Mouyal.

J'avais inauguré une rubrique qui s'intitulait «Itinéraire» afin que des écrivains et des chercheurs québécois racontent leurs premiers contacts avec des Juifs. Jacques Renaud, avec qui je m'étais lié d'amitié, accepta spontanément et signa le texte «Du p'tit moseusse au grand Moïse». (Jonathan, No 3, février 1982).  Ce qui permit aussi à des Juifs anglophones ou de souche immigrante de relater l'intérêt que suscitait en eux la découverte du Québec français. 

Pour une copie PDF de la page de l'article ci-dessus de Jacques Renaud, cliquez sur :/Contenu/Jacques Renaud 1e art. Jonathan PDF.pdf 

Un auteur qu'on identifia comme étant «Un jeune chercheur» révélait sa découverte de Woody Allen et de la tradition juive «pourtant si présente à Montréal»... après avoir vécu à New York. Il s'agissait de Pierre Anctil qui signait dans Jonathan fort probablement son premier texte sur les Juifs. (Jonathan, no 2, décembre 1981).


Une copie PDF de la page reproduite ci-dessus est disponible sur : /Contenu/Jonathan Pierre Anctil PDF Final.pdf

Qui d'autre, par ailleurs, eût pu écrire un article aussi savoureux et emprunt d'humour sur les Juifs de Montréal qu'Olivar Asselin ... en 1911, et dans une revue de langue anglaise. J'ai pu retrouver le texte que nous publiâmes dans une version française traduite par M. André Daoust, dans le numéro 4 de Jonathan, daté mars 1982. 

 

 

Jonathan, No 1, Octobre 1981.

 

Pour une copie PDF de la page ci-dessus :/Contenu/Jonathan Penny Benarrosh PDF final.pdf

De nombreuses personnalités politiques ont en outre assuré Jonathan de leur soutien, dont le poète et homme politique Gérald Godin ainsi que le ministre délégué au Commerce extérieur du gouvernement Lévesque, M. Bernard Landry. Au niveau de la fonction publique québécoise, je tiens aussi à rappeler l'appui amical de M. Léo Paré, directeur général du ministère des Relations internationales du Québec et de ses collaborateurs, qui ont notammen contribué à la réalisation des programmes d'échanges universitaires israélo-québécois. 

Dans le cadre de ces échanges, M. Maurice Chalom, à titre de Directeur du Comité étudiant Québec - Israël (CEQI), organisa également de nombreux séjours en Israël d'étudiants québécois qui ne manquèrent pas de livrer leur témoignage dans la revue. 

M. Jacques Lasalle, réviseur linguistique infatigable des articles de Jonathan, fut également un passionné d'Israël. Il accompagna de nombreuses délégations de journalistes et de parlementaires canadiens en Israël.

Au sein de la communauté juive, MM. James Archibald, David Azrieli, Manny Batshaw, David Bensoussan, Mme Gilda Elmaleh, M. Ted Greenfiel, Mme Anne Gross, M. Herbert Marx, M. Mark Resnick appuyèrent aussi les nombreux projets de la revue.

Au moyen de placements publicitaires, la maison Seagram, propriété de M. Charles Bronfman, contribua également aux coûts de sa production. 

J'exprime ici ma reconnaissance.à tous ceux et à toutes celles qui contribuèrent au rayonnement de Jonathan. 

La collection complète de la revue Jonathan est disponible pour consultation dans de nombreuses bibliothèques au Québec, au Canada, aux USA et en Israël, pour plus de précisions, voir Jonathan dans les Bibliothèques.



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de VictorTeboul.com. Vous devez lire Les règlements et conditions de VictorTeboul.com et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de VictorTeboul.com.